• Notre choix

    La France recolonise-t-elle la Nouvelle-Calédonie ?

    Par
    Sous le titre "Pour défendre sa souveraineté et son indépendance en Océanie la France recolonise-t-elle la Nouvelle-Calédonie ? L’accord de Nouméa et l’axe géopolitique indo-pacifique", Hamid Mokaddem chercheur indépendant qui vit et travaille en Nouvelle-Calédonie a publié ce texte à la veille du référendum. Il en a fait une mise à jour au lendemain du scrutin en rajoutant un chapeau.
  • La Kanaky ne sera pas indépendante après le référendum du 4 novembre

    Par
    Devant les sénateurs, Édouard Philippe a réaffirmé mardi 16 octobre l’impartialité de l’État quant au référendum d’autodétermination prévu le 4 novembre. Une position confortable dans la mesure où le résultat est couru d’avance : la Kanaky ne sera pas indépendante au lendemain du référendum. Un résultat déjà contenu en creux dans les accords de Nouméa en 1998, et de Matignon en 1988.
  • Referendum en Nouvelle-Calédonie: enjeu mondial

    Par
    koniambo-nickel-mine-water-supply
    Dimanche, 175 000 électrices et électeurs de la Nouvelle-Calédonie décideront si leur archipel du Pacifique restera dans le giron français, avec son statut particulier, ou s’il accédera à l’indépendance et à la pleine souveraineté. Avec en toile de fond, un puissant voisin, la Chine et une richesse naturelle, le nickel qui intéresse aussi… la Suisse.
  • Quoi de neuf à l’approche du référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie ?

    Par
    À deux mois de la tenue du référendum, il n’est pas inutile de faire le point sur la situation pré-réfendaire. Nous passons en revue quelques questions : le maintien du corps électoral gelé après le 4 novembre, les conditions de vote, les sondages, appels à la non-participation, nouvelle réglementation de la vente des armes, désindexation des salaires…

Les invités de Mediapart

Carta internacional de solidaridad y apoyo a la resistencia y la autonomía zapatista

Par
« Expresamos nuestra preocupación por la situación que enfrentan las comunidades zapatistas y los pueblos indígenas de México, al ser atacados sus territorios y comunidades por proyectos mineros, turísticos, agro-industriales, de infraestructura, etc., que afectan directamente a sus territorios y a sus modos de vida », alertan más de 800 personalidades, organizaciones, asociaciones y colectivos de diversos países, entre ellos: Arundhati Roy y Toni Negri.

Lettre internationale de solidarité et de soutien à la résistance et l'autonomie zapatistes

Par
«Nous exprimons notre préoccupation face à la situation que connaissent les communautés zapatistes et les peuples indiens du Mexique, du fait de la multiplication des projets miniers, touristiques, agro-industriels, d'infrastructures ou autres, qui affectent leurs territoires et leurs modes de vie» alertent plus de 800 personnalités, organisations, associations et collectifs de divers pays, dont Arundhati Roy, Toni Negri, David Graeber...
Tous les blogs
Le blog de Marc J.

Le blog de Marc J.

Dernier billet :

Pouvoir d’achat et transition écologique : un Grand débat national pour trancher ?

Par
Révolution verte et révoltes citoyennes peuvent faire bon ménage, à condition de ne pas toucher au portefeuille des Français.
Toutes les éditions
Vouloir plus d'égalité, de fraternité est-ce un crime ?

Vouloir plus d'égalité, de fraternité est-ce un crime ?

Dernier article :

Vouloir plus d'égalité, de fraternité est-ce un crime?

Par
Vouloir plus d'égalité, de fraternité et de démocratie : est-ce un crime ? Une chance pour l'avenir de notre pays ? C'est à nous, citoyen·ne·s, d'en décider. pétition sur change : http://chng.it/ZDkrFXpMXK
Les chansons qui auraient dû nous alerter

Les chansons qui auraient dû nous alerter

Dernier article :

Jean Ferrat - La porte à droite

Par
Extrait de l'album "Je ne suis qu'un cri" (1985)
Cerises

Cerises

Dernier article :

Travail-hors travail : les chemins de l'émancipation (les éclairages)

Par
À Cerises nous voulons aller au fond des choses, prendre du recul, nous voulons nous armer pour inventer un autre futur. Quand les mobilisations sociales grandissent pour dire « on n'en veut plus de cette société », il faut œuvrer aussi à la « besogne d'avenir ». Étienne Adam donne un éclairage sur les réformes de l'assurance chômage et des retraites.

Les Unes archivées