• Notre choix

    Tabassé lors du meeting de Fillon, Il dépose plainte

    Par
    max-etudiant-declare-avoir-ete-tabasse-au-meeting-de-fillon-photo-l-laude-1489696141
    Tabassé lors du meeting de François Fillon. Il dépose une plainte contre X pour violences en réunion suivi d’une incapacité n’excédant pas huit jours.
  • Londres 2017

    Par
    london-2
    Les barbelés de Calais, le tunnel sous la Manche, les mutations de Londres, le concert à la Red Gallery, souvenirs de 1963, anticipation de l'avenir, la musique électronique française, French Touch au pluriel...
  • La République se ménopause

    Par
    La République se ménopause Aucun flux dans ses veines épaisses Nul coulis de la jeunesse Elle la refoule, qu’elle disparaisse ! Car le sang trop neuf indispose (bis)
  • Édition La galerie des mediap'artistes

    Finissage exposition Masque(s) de Tarek

    Par
    affiche-finissage-masque
    Rencontre et finissage de l'exposition Masque(s) de Tarek, le 25 mars 2017 de 15h à 20h en présence de l'artiste.
  • Migration, enjeu de grandeur

    Par
    Rencontre avec Marie-Christine Vergiat, militante de la Ligue des Droits de l'Homme et eurodéputée (FdG) membre du groupe GUE/NGL (Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique), invitée par l'Université Nouvelle 67, le 16 mars 2017 à Strasbourg, où il est question du rapport voté par le PE : Les droits de l'Homme et la migration dans les pays tiers, dont l'invitée est la rapporteure.

Les invités de Mediapart

Le monde doit cesser d’ignorer le Yémen

Par
Radhya Almutawakel, présidente de l’organisation de défense des droits humains yéménite Mwatana, demande à la France de se porter garant de la mise en œuvre de la résolution sur la lutte contre l’impunité qui a été adoptée fin septembre par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Elle explique que la tragédie humanitaire du Yémen est largement due au désintérêt de la communauté internationale.

La leçon du cyclone Irma: défaire toute dépendance

Par
Dans une adresse à Emmanuel Macron, à l'orée des Assises des Outre-mer, Serge Letchimy, député de la Martinique, appelle à «défaire toute dépendance». «La République “une et indivisible” (mono-peuple, mono-langue, mono-religion, mono-couleur) n’installe qu’une solidarité inadaptée, écrit-il, [et] bétonne une mosaïque qu’il faudrait laisser vivre».
Tous les blogs
Le blog de Marianne Salvia

Le blog de Marianne Salvia

Dernier billet :

J'irai dénoncer ton abus

Par
Les agressions sexuelles, le harcèlement sexuel prennent racine dans un discours établi auquel nous ne prêtons nous-mêmes plus attention. Ces actes sont couverts une deuxième fois par notre incapacité à nommer les violences dont nous sommes victimes. Harcelée et agressée par mon employeur j'ai décidé de parler. Car ce n'est pas une histoire individuelle, c'est l'affaire de tous.
Le blog de leo le calvez

Le blog de leo le calvez

Dernier billet :

Macron, une illusion imposée ou tombée du ciel ?

Par
« Parce que c’est notre projet !!!!! » disait un certain Emmanuel Macron. Quel projet ? Par qui ? Et surtout pour qui ?
Le blog de veronique gallet

Le blog de veronique gallet

Dernier billet :

Lévothyrox : magouilles de laboratoires?

Par
Nouvelle et ancienne formules: à qui profite ce crime?
Toutes les éditions
Université populaire: révolution(s) et émancipation(s)

Université populaire: révolution(s) et émancipation(s)

Dernier article :

Programme 2017-2018

Par
Les séances se tiennent de 18h30 à 20h30 les premiers mardis de chaque mois dans la salle des mariages de le mairie du 18e arrondissement de Paris, 1 Place Jules Joffrin (Métro Jules Joffrin, bus 31, 60, 80, 85).
Damasio, Lordon, Quadruppani et Quintane au procès du Quai de Valmy

Damasio, Lordon, Quadruppani et Quintane au procès du Quai de Valmy

Dernier article :

Jour 4: T142, l’homme qui aurait pu être un homme.

Par
Alain Damasio raconte le quatrième jour d'audience du procès de la voiture de police brûlée quai de Valmy.
Décryptage de la pensée néo-libérale

Décryptage de la pensée néo-libérale

Dernier article :

La transformation de l'esprit du capitalisme

Par
Le capitalisme se révolutionne sans cesse et doit se justifier. Il doit faire approuver son existence comme indispensable et naturelle. Société d'employabilité, flexibilité sont aujourd'hui les mots d'ordre avec comme justification : la succession de projets et d'emplois afin de « désaliéner » l'individu du travail, en rendant le travailleur « autonome », quelle supercherie !

Les Unes archivées