Les invités de Mediapart

L'Evangile selon St Macron: bombardons urbi et orbi

Par
Les ZADistes «n'aiment pas l'ordre républicain ». Plusieurs artistes et intellectuels s'interrogent sur ce que signifie ce propos présidentiel. «Si la république est celle, universelle, que les Communards appelèrent de leurs vœux, une République à vocation internationaliste qui admettait tous les étrangers en son sein, alors les vrais Républicains sont les ZADistes et Macron aspire à l’Empire.»

Quatorze parlementaires européens soutiennent la ZAD

Par
Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, quatorze parlementaires européens prennent la défense de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes au nom de la transition écologique et du caractère collectif de ses projets : « C’est pourquoi nous vous demandons de revenir sur cet ultimatum et d’accepter que les projets puissent être déposés collectivement. »
Tous les blogs
Le blog de Jean-Jacques Joulie

Le blog de Jean-Jacques Joulie

Dernier billet :

La ZAD vue de droite

Par
Où comment un retraité , breveté parachutiste, ancien combattant (OPEX), se sent solidaire des Zadistes.
Le blog de Habiter.Défendre

Le blog de Habiter.Défendre

Dernier billet :

Nous demandons à Édouard Philippe de ne pas détruire la ZAD

Par
Les constructions de la ZAD rappellent qu’un mode d’habitation organise une façon d’être au monde. Plus de 50 000 personnes ont signé une pétition pour les défendre. Alors que le gouvernement menace toujours d’expulser une partie de la ZAD, voici une lettre-type à envoyer au premier ministre, Édouard Philippe, au ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot ainsi qu’à la préfète des pays de la Loire, Nicole Klein.
Le blog de blix

Le blog de blix

Dernier billet :

Loi Secret d'affaires

Par
Toutes les éditions
Le travail social en question

Le travail social en question

Dernier article :

L'éducateur(trice) spécialisé(e), entre le social, l'éthique et le politique ?

Par
A l'heure ou l'ESS se transforme en économie rentable et spéculative ; où le financement à l'activité qui a détruit l'hôpital arrive dans le médico-social ; pour terminer la mise en compétition des associations entre elles avec les appels à projets, est ce que politiser le travail social est impensable ou un devoir éthique devant la marchandisation ?

Les Unes archivées