Les invités de Mediapart

«Nous sommes des inadaptables sociaux»: lettre ouverte des retraités en colère

Par
Dans une lettre ouverte, un collectif de retraités en colère s'insurge contre le système de retraite à points et l'injonction au «Métro, boulot, caveau». Ils souhaitent se battre pour que les générations futures puissent vieillir dans la dignité: « Nous ne voulons pas être la génération qui aura sacrifié les suivantes. Organisons-nous pour soutenir le mouvement gréviste et pour nos droits! »

Haïti. Les morts méritaient mieux, les vivants aussi

Par
« Il y a une vie d’avant et une vie d’après le séisme de 2010 », écrit l'écrivain haïtien Lyonel Trouilllot. Dans ce texte, il raconte les tendances positives qui émergent malgré tout de la société haïtienne. Et il s'indigne de cette « catastrophe orchestrée par les pouvoirs haïtiens et la communauté internationale », catastrophe qui « a ses agents et défenseurs. Les premiers sont prêts à commettre tous les crimes. La deuxième les cautionne ».
Tous les blogs
Le blog de Nathalie KROICHVILI

Le blog de Nathalie KROICHVILI

Dernier billet :

Retraites : justice du calcul ou justice du résultat ?

Par
Dans le débat sur les retraites s’opposent deux idéologies (sans connotations péjoratives), c’est-à-dire deux systèmes de valeurs. Cette alternative est parfaitement bien illustrée par les positions relatives à la justice du système et à son financement.
Toutes les éditions
Laïcité

Laïcité

Dernier article :

Le combat pour la liberté d’expression

Par
Cinq ans après les attentats djihadistes, le combat pour la liberté d’expression est plus que jamais d’actualité. Il se concrétise notamment dans la brochure « Caricature, mode d’emploi » publiée par Charlie hebdo, par un site et des expositions de Guillaume Doizy dédiées aux caricatures et par les nombreuses activités de Cartooning for peace.
Il était une fois dans l’Ouest

Il était une fois dans l’Ouest

Dernier article :

Non-assistance à personnes en danger

Par
En cette journée internationale des migrants, je vous présente l’irresponsabilité de la préfecture d’Ille-et-Vilaine et de la Métropole rennaise en matière d’accueil. Comme toujours, ce sont en grande partie les collectifs et les associations qui veillent à la survie des réfugiés, des migrants, hommes, femmes, enfants, malades et handicapés.

Les Unes archivées