La « valeur travail », ou la désunion des gauches

La thématique du jour

Fabien Roussel lors du 38e congrès du PCF, le 24 novembre 2018 © Photo Florent Pommier / REA
Les propos polémiques de Fabien Roussel : « La gauche doit défendre le travail et le salaire et ne pas être la gauche des allocations... » font écho à ceux de François Ruffin : « Je suis là pour que la valeur travail revienne à gauche ». Témoignages, analyses pour tenter de comprendre les enjeux et pourquoi en cette rentrée, la « valeur travail » - ce véritable miroir aux alouettes et ressort classique de la droite - s'avère un révélateur de la division des gauches.

« La gauche des allocations », il est où le dessin par l’exemple ?

Pourquoi ça fait si mal ? Ce renvoi de nos concitoyens à la petite phrase, aux reportages chocs et après on oublie mais ça reste, me terrifie. Alors je ne sais pas ce qu’il veut faire, Fabien Roussel, à part renverser la table, mais maintenant qu’elle est renversée, il va falloir ramer dur pour reconstruire un socle idéologique qui permette, quand même, quelques explications de fond.

par Emma Rougegorge

« Le chômage, c’est de la faute des chômeurs » ?

Si tous les chômeurs étaient prêts à accepter n’importe quel emploi, cela résoudrait-il le problème du chômage ? Les abandons de recrutement sont-ils dus au manque de motivation des candidats, ou aux attentes irréalistes des employeurs ? Est-il légitime, pour un chômeur, de refuser des emplois pénibles et mal payés ? Le présent texte ambitionne de répondre à toutes ces questions.

par Sylvain BERMOND

Vive l’assistance !

Dans le débat public, ces jours-ci, la question de l’assistanat est revenue au-devant de la scène, mais pas de la part de leaders de droite comme jusqu’alors, mais d’élus de gauche. Attention à ne pas jouer avec le feu. Sur de tels sujets, il importe d’être prudent.

par YVES FAUCOUP

Précaire je le suis, précaire je le resterai

J'ai vu mes allocs disparaître de mois en mois, ainsi que la réduction loyer solidarité versée aux petits revenus. Et le mois prochain, je risque de perdre mes droits à la complémentaire santé qui me permet de me soigner. 

par cléa latert

« J'étais cette statistique embarrassante... » – À propos du chômage

Alors qu'on soumet une activité de 15 à 20 heures comme condition d'accès au RSA, il est temps de rappeler – par ce texte écrit il y a longtemps – ce que c'est d'être au chômage. J'ai appris que c'est un métier à plein temps d'être chômeur. J'ai appris que c'est une expérience psychologique si traumatisante qu'elle vous laisse un sentiment que vous n'oubliez jamais. À l'attention de nos décideurs, qui en ignorent tout.

par jimmy.behague

Nos dernières thématiques

« Au nom du peuple » ©Alain Verdi

Dans un contexte d'indigence des moyens conférés à la justice, combinée à l'invocation récurrente de la recherche de la responsabilité de ceux et celles qui ont pour tâche de la rendre, les contributions du Club explorent les raisons de la perte de confiance dans l'institution judiciaire. Récits d'audience, analyses, pour que la sentence de Victor Hugo dans L'Homme qui rit ne reste pas toujours d'une cruelle actualité : « Il se passera du temps encore avant que la justice des hommes ait fait sa jonction avec la justice. »

Dans l'antre

par mellin gorecki

Quand les logiques pénitentiaires entravent les soins

par Observatoire international des prisons - section française

Ils font entrer l’université en prison

par Observatoire international des prisons - section française

Immigration : isoler le ministre de l’Intérieur

Alors que Gérald Darmanin a annoncé sur RTL la présentation  d’une loi pour lever « les réserves » législatives empêchant l’expulsion du territoire d’étrangers délinquants, une centaine d'intellectuel·les et de militant·es appellent à une « campagne de mobilisation nationale ».  Ils et elles veulent vaincre la « politique de calculs rances et de cruautés démultipliées en lui opposant une logique de droits humains et démocratiques égalitaires ».

par Les invités de Mediapart

On ne règlera pas le bouleversement climatique en s’attaquant aux demi-bouilloires

Mettre moins d’eau dans les bouilloires (Irlande), prendre des douches froides (Allemagne)... Quatre jeunes élu·es européen·nes déplorent les injonctions faites citoyens aux gestes pour la planète, tandis qu'aucune mesure structurelle ne s'attaque au « capitalisme fou », destructeur de vies, de la faune et de la flore. « Si des changements dans nos modes de vie sont nécessaires, nous ne pouvons attendre des individus qu'ils compensent là où nous, politiques, manquons de responsabilité pour engager les secteurs les plus polluants ou énergivores. »

par Les invités de Mediapart

Nous refusons qu'en notre nom soit commis le crime

Face à la barbarie qui s’est abattue sur l’écrivain Salman Rushdie le 12 août 2022, un large ensemble d'intellectuels et militant·es de la société civile en Tunisie, Algérie, Maroc, et dans l'immigration, considère de leur devoir de dénoncer « l’odieuse agression commise contre lui au nom d’un islam défiguré, qui ne peut assouvir ses adeptes sanguinaires que par la haine, le sang, la mort et le chaos. » Elles et ils font le vœu que sa plume ne tarisse pas. 

par Les invités de Mediapart

Mediapart, le festival : les combats de l'indépendance ! Rendez-vous le 24 septembre

Mediapart vous invite pour la 4e édition de son festival au Centquatre-Paris, samedi 24 septembre, de 11h à 23h. Au programme : des rencontres avec les équipes du journal, des débats, des projections, une exposition inédite, une librairie avec des signatures…

par Claire Denis

Festival : les peuples veulent 4.0

« Les gouvernements nous ont trahis, où sont les peuples ? » demandaient les révolutionnaires syrien.ne.s." Le festival internationaliste "Les Peuples Veulent" entend permettre des circulations révolutionnaires entre territoires et continents. Il réunira activistes, collectifs, musicien.ne.s, venus du monde entier pour trois jours de projections, concerts, tables rondes, expositions à Montreuil !

par cantine.syrienne

[Festival] Images mouvementées - 20e édition : 20 ans, et toujours en mouvement !

Le 20 septembre à 20 heures débute la 20e édition d’Images mouvementées ! Le festival de cinéma d’Attac a 20 ans et toujours la conviction qu’un autre monde est possible.

par Attac

Quinzaine Mahmoud Darwich à Saint-Etienne

« Nous aussi, nous aimons la vie » . Du 10 au 30 septembre 2022. Quinze jours de lectures poétiques, théâtre, films, musique et danse, ateliers d'écriture, rencontres-échanges autour du poète Mahmoud Darwich ... et bien entendu sur la Palestine, l'Exil. Samedi 10 septembre à 19 h : CHOK THEATRE GRANDE SOIRÉE D’OUVERTURE.

par Villaeys-Poirré