Robespierre, totem et paria

La thématique du jour

L'homme régénéré : de Robespierre au fascisme prétend Michel Onfray

Selon Michel Onfray l'origine de  «l 'homme nouveau » ou « régénéré » du fascisme se trouverait chez Robespierre et n'aurait donc pas « ses racines à l'extrême droite ». Ce tête à queue idéologique fait fi de toute référence historique d'ampleur et marque à l'évidence la pente accentuée de Michel Onfray vers la médiocrité, en pleine dégénérescence.
par claude lelièvre

Au-delà des légendes noires et des légendes dorées, quel hommage pour Robespierre ?

Le jour du 228e anniversaire de l’exécution de Robespierre, trois députés de La France insoumise se sont rendus à Arras pour lui rendre hommage. S'ils ont parfaitement raison de dénoncer l’inanité de la légende noire qui l'entoure, vouloir faire de Robespierre un modèle absolu de pureté républicaine relève de la gageure. Robespierre incarne les lumières et les zones d’ombre de la période.
par Paul Chopelin

Robespierre est indémodable, mais est-il inoxydable ?

[Rediffusion] Réflexion à propos de Robin Verner, « Au nom de quoi ? », Editions Anfortas, 2019, et Jacques Ravenne, « La Chute. Les derniers jours de Robespierre », Paris, Perrin Plon, 2019. De l'usage de l'histoire et du respect du passé au XXIe siècle.
par Jean-clément MARTIN

Le sphinx Robespierre

Il y a deux-cent-vingt-huit ans, mourrait guillotiné à l'âge de 36 ans, l'une des personnalités fondamentales de notre histoire, l'homme qui inventa la république française ; il est voué aux gémonies par les uns tandis que les autres le portent aux nues, c'est Maximilien Marie Isidore de Robespierre...
par Vingtras

L’idéal anarchiste égalitaire

Lors de la Révolution, les Enragés voulaient : « assurer à jamais le bonheur du peuple, par la vraie démocratie. » C’est à dire donner au peuple non seulement la liberté mais aussi une égalité véritable, une égalité économique. Robespierre n’y voyait qu'une chimère et préférait plutôt « rendre la pauvreté honorable que de proscrire l’opulence ». L’idéal anarchiste n’arrivera pas à se concrétiser.
par Marc Humbert

Nos dernières thématiques

Fait chaud, merde

par Mačko Dràgàn

Paris brûle-t-il ?

par Georges-André

Les normales de saison

par Joseph Siraudeau

Marche féministe antiraciste : l'Appel

Contre les récupérations racistes des luttes féministes dans les quartiers populaires, un ensemble d'organisations appelle à une marche le 15 octobre 2022 à Saint-Denis. « Nous marcherons pour porter un féminisme populaire antiraciste, en rupture avec le féminisme d'Etat [...] Nous marcherons pour mettre au centre des débats : nos combats, nos réparations et nos victoires! »
par Marche féministe antiraciste

Un semblant de consultation étudiante derrière le plan « France 2030 »

Fruit d’un travail prétendument consultatif, Emmanuel Macron a présenté le plan « France 2030 » pour atteindre une alimentation « saine, durable et traçable ». Un collectif d'étudiant·es en agriculture, agronomie et agroalimentaire dénoncent l'absence de prise en compte de leurs préconisations. « Premiers cités par le plan d’investissement France 2030, ne nous reconnaissons pas dans cette vision techniciste de l’alimentation et de l’agriculture. »
par Les invités de Mediapart

Pour une loi qui accorde une réelle priorité aux traitements des violences sexuelles

Depuis 6 ans, Samantha et Karine attendaient le jugement de leur violeur présumé. Il est ressorti libre du tribunal. Alors que la Première ministre appelle les femmes à porter plainte, elles pointent la difficulté à « croire en la justice » quand 98% de ces crimes restent impunis. Soutenues par un ensemble de personnalités, elles demandent la création d'une loi et des investissements massifs dans l’institution judiciaire et exhortent à « transformer la société dans laquelle nous vivons toutes et tous ».
par Les invités de Mediapart

« Se souvenir de Morice Benin » à Die !

« Je ne suis qu’un saltimbanque qui sème ses mots à tout vent... » et de quelle manière ! Morice Bénin, chanteur, poète, artiste, nous a quitté il y a un an et demi et on va s’en souvenir, à Die (Drôme) du 22 au 24 juillet avec un concert, des chansons, lectures, une fresque, ateliers d'écriture, de voix, expositions, traces en Diois et «Sous les arbres, rejoignons-nous». Allons-y !
par ARTHUR PORTO